Le 17 février 2020

[17/02/2020] Exposition : Dessins thérapeutiques

Du 17 février au 2 mars 2020, le CHPO prête les murs de son couloir des consultations à un de ses patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, qui exposera des coloriages qui, derrière leur apparence naïve, témoignent de sa joie et son espoir retrouvés grâce à l’efficacité des soins dont il bénéficie au service de médecine interne.

Joël Fasciotto, 58 ans, était jardinier paysagiste. Mais ça c’était avant que la polyarthrite rhumatoïde n’entrave sur sa mobilité. Depuis quatre ans maintenant, Joël est suivi
au service de médecine interne du CHPO où il reçoit un traitement approprié qui le soulage et l’aide à accomplir de nouveau une de ses passions : le dessin.

Avec cette exposition, Joël souhaite démontrer l’efficacité des soins qu’il reçoit : « Au début je n’arrivais pas à dessiner très longtemps, maintenant j’arrive à tenir deux heures »

Zoom sur la polyarthrite rhumatoïde :
La polyarthrite rhumatoïde est une maladie chronique inflammatoire sévère qui touche les articulations et provoque la destruction progressive du cartilage et des os.

Cette maladie touche 1% de la population, et peut survenir à tout âge, mais touche
plus majoritairement les femmes de 40 à 60 ans.

Elle affecte tous les éléments d’une articulation qui deviennent inflammatoires et douloureux. Dans la majorité des cas, elle apparaît progressivement au niveau des poignets et des articulations des mains et des pieds mais peut toucher aussi les plus grosses articulations et le cou. Celles-ci deviennent douloureuses, enraidies, rouges, avec une sensation de chaleur.

Cette maladie entraîne des répercussions fonctionnelles, psychologiques, sociales et professionnelles parfois graves. Cette dernière peut provoquer une certaine perte d’autonomie avec l’impossibilité de faire des tâches quotidiennes simples.

Cette maladie nécessite un traitement spécifique que le CHPO propose afin de mettre les patients en rémission. Les traitements sont variés : par voie orale, injections sous cutanées ou encore perfusions doivent être parfois prescrits à vie.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Evénements récents

Share This