24 juillet 2017

Au CHPO, les naissances accélèrent la cadence !

Le 24 juillet, la Maternité du CHPO a vu naître sept bébés en 2h40, une fréquence record qui a demandé des trésors d’organisation et de sang-froid à l’équipe soignante.

Après un record de naissances en 2016 (1329, soit une augmentation de 12,3% par rapport à 2015), un record digital renouvelé en 2017 (première maternité auvergne-rhônalpine sur les réseaux sociaux avec plus de 4000 « likes » à ce jour), la Maternité du CHPO vient d’enregistrer ce 24 juillet 2017 le record de fréquence de naissances : sept en 2h40 !
Un bébé toutes les 23 minutes en moyenne, cela demande une organisation et un sang-froid sans faille de la part des équipes soignantes, d’autant plus qu’aucune naissance n’était programmée (en césarienne ou déclenchement). « Sur le moment, il faut réfléchir très vite, on fait ce qu’il y a à faire, et c’est quand on se pose à la fin que l’on réalise ce qui vient d’être accompli » témoigne Ophélie De Col, sage-femme de garde lors de cet événement.
« Quand je suis arrivée, il y avait déjà trois femmes en travail, puis trois autres se sont présentées en même temps… J’ai vite appelé mes collègues Colette, Floriane, Aurélie et Lucas à la rescousse, et tous ensemble nous sommes parvenus à gérer des naissances espacées de 10 à 30 minutes maximum, dont des jumeaux en plus ! » ajoute-t-elle. « Notre plus belle récompense ? Des bébés en bonne santé et des parents heureux. »
Un bébé toutes les 23 minutes en moyenne, cela demande une organisation et un sang-froid sans faille de la part des équipes soignantes, d’autant plus qu’aucune naissance n’était programmée (en césarienne ou déclenchement). « Sur le moment, il faut réfléchir très vite, on fait ce qu’il y a à faire, et c’est quand on se pose à la fin que l’on réalise ce qui vient d’être accompli » témoigne Ophélie De Col, sage-femme de garde lors de cet événement.
« Quand je suis arrivée, il y avait déjà trois femmes en travail, puis trois autres se sont présentées en même temps… J’ai vite appelé mes collègues Colette, Floriane, Aurélie et Lucas à la rescousse, et tous ensemble nous sommes parvenus à gérer des naissances espacées de 10 à 30 minutes maximum, dont des jumeaux en plus ! » ajoute-t-elle. « Notre plus belle récompense ? Des bébés en bonne santé et des parents heureux. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles récents

CHUT, hypnose en cours !

Loin du folklore des spectacles à sensation, les professionnels de santé du GHND sont de plus en plus nombreux à utiliser l’hypnose à des fins thérapeutiques. Pour structurer cette démarche, un Comité d’Hypnose à Usage Thérapeutique a été créé, qui porte le doux nom...

lire plus

Un jardin « Fleury » qui invite à la sérénité

Le Jardin Fleury est un projet de médiation thérapeutique qui vient de voir le jour en pédopsychiatrie, grâce au travail conjoint de différents services. Un nom survenu comme une évidence pour rendre hommage à celui qui en était à l’origineLe Jardin Fleury est un...

lire plus

Félicitations aux diplômés 2019 de l’IFSI

Lors de la cérémonie du et 18 juillet 2019, 74 infirmier.e.s se sont vues remettre leur diplôme à l’IFPS.Les élèves sont allés un par un récupérer leur diplôme et leur médaille sous les applaudissements de leurs parents et amis, ainsi que des équipes pédagogique,...

lire plus

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS

Share This