24 juillet 2017

Au CHPO, les naissances accélèrent la cadence !

Le 24 juillet, la Maternité du CHPO a vu naître sept bébés en 2h40, une fréquence record qui a demandé des trésors d’organisation et de sang-froid à l’équipe soignante.

Après un record de naissances en 2016 (1329, soit une augmentation de 12,3% par rapport à 2015), un record digital renouvelé en 2017 (première maternité auvergne-rhônalpine sur les réseaux sociaux avec plus de 4000 « likes » à ce jour), la Maternité du CHPO vient d’enregistrer ce 24 juillet 2017 le record de fréquence de naissances : sept en 2h40 !
Un bébé toutes les 23 minutes en moyenne, cela demande une organisation et un sang-froid sans faille de la part des équipes soignantes, d’autant plus qu’aucune naissance n’était programmée (en césarienne ou déclenchement). « Sur le moment, il faut réfléchir très vite, on fait ce qu’il y a à faire, et c’est quand on se pose à la fin que l’on réalise ce qui vient d’être accompli » témoigne Ophélie De Col, sage-femme de garde lors de cet événement.
« Quand je suis arrivée, il y avait déjà trois femmes en travail, puis trois autres se sont présentées en même temps… J’ai vite appelé mes collègues Colette, Floriane, Aurélie et Lucas à la rescousse, et tous ensemble nous sommes parvenus à gérer des naissances espacées de 10 à 30 minutes maximum, dont des jumeaux en plus ! » ajoute-t-elle. « Notre plus belle récompense ? Des bébés en bonne santé et des parents heureux. »
Un bébé toutes les 23 minutes en moyenne, cela demande une organisation et un sang-froid sans faille de la part des équipes soignantes, d’autant plus qu’aucune naissance n’était programmée (en césarienne ou déclenchement). « Sur le moment, il faut réfléchir très vite, on fait ce qu’il y a à faire, et c’est quand on se pose à la fin que l’on réalise ce qui vient d’être accompli » témoigne Ophélie De Col, sage-femme de garde lors de cet événement.
« Quand je suis arrivée, il y avait déjà trois femmes en travail, puis trois autres se sont présentées en même temps… J’ai vite appelé mes collègues Colette, Floriane, Aurélie et Lucas à la rescousse, et tous ensemble nous sommes parvenus à gérer des naissances espacées de 10 à 30 minutes maximum, dont des jumeaux en plus ! » ajoute-t-elle. « Notre plus belle récompense ? Des bébés en bonne santé et des parents heureux. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles récents

Lumière sur l’équipe de nuit !

À l'hôpital, les équipes se relaient jour et nuit pour veiller en permanence sur les personnes accueillies. De 19h00 à 7h00, c’est l’équipe de nuit qui prend soin des patients... Zoom sur ces 60 soignants sans lesquels la permanence des soins ne serait pas possible !À...

lire plus

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS

Share This