Groupement hospitalier nord-dauphiné i urgences
15

28 janvier 2019

Cérémonie des vœux au CHPO : « Connexion et équilibre »

Le 28 janvier 2019 a eu lieu la traditionnelle cérémonie des vœux au personnel du Centre Hospitalier Pierre Oudot (CHPO), en présence de :

  • Laurence Bernard, Directeur du CHPO et des établissements du Groupement Hospitalier Nord-Dauphiné (GHND)
  • Dr Mireille Voutier, Présidente de la Commission Médicale d’Etablissement (CME)
  • Vincent Chriqui, Maire de Bourgoin-Jallieu et Président du Conseil de Surveillance du CHPO
  • Jean-Pierre Girard, Premier adjoint au Maire de Bourgoin-Jallieu
  • Alain Batillot, Adjoint au Maire de Bourgoin-Jallieu délégué à la santé
  • Marjolaine Meynier-Millefert, Députée de la 10ème circonscription de l’Isère.

Laurence Bernard, nouveau directeur du CHPO, et plus largement des établissements du GHND depuis le 2 janvier, a ouvert la cérémonie en saluant « l’engagement et le travail effectué par [son] prédécesseur Serge Malacchina ». Vincent Chriqui, quant à lui, a fait part de son estime pour le directeur sortant « qui a lancé un grand nombre d’initiatives dans un moment compliqué », « dans des conditions exceptionnelles de rapidité, consensus et effectivité ».

Laurence Bernard, le Dr Mireille Voutier et Vincent Chriqui ont également remercié la directrice adjointe Céline Vieux pour avoir assuré l’intérim de direction pendant six mois « avec dynamisme, compétences et courage ».

Retour sur 2018

Au CHPO, 2018 a été marquée par l’ouverture de nouvelles offres de soin :

  • création d’un service de néphrologie distinct (qui était auparavant inclus dans un grand service endocrino-diabéto-néphrologie)
  • ouverture d’une activité de dialyse péritonéale, en partenariat avec l’AURAL
  • ouverture de 15 places pour les enfants atteints de troubles du spectre de l’autisme au CAMSP (Centre d’Action Médico-Sociale Précoce)
  • renouvellement d’une des deux IRM, pour un investissement de 1 146 208 €.

La croissance de l’activité s’est poursuivie, comme en témoignent ces données :

  • 1388 naissances (+ 2,4 %)
  • 189 600 entrées (+ 2,7 %)
  • 81 372 consultations (+ 4,2 %)
  • 52 332 passages aux urgences (+ 5,7 %), dont 10 275 urgences pédiatriques (+ 7 %)
  • 32 126 hospitalisations (+ 4,1 %)
  • 7274 actes chirurgicaux (+ 1,3 %)

L’attractivité de la maternité du CHPO, qui bat chaque année de nouveaux records de naissances dans un contexte général de baisse de la natalité, a été symboliquement confirmée par l’entrée du service dans le palmarès « hôpitaux » du magazine Le Point.

L’établissement a également reçu l’assemblée générale des élus du canton de Bourgoin-Jallieu, le directeur général de l’ARS et une délégation sénatoriale venue étudier les dispositifs mis en place pour garantir l’accès au soin.

Une vision : connexion et équilibre

Si 3 semaines au sein du GHND n’ont pas laissé le temps à Laurence Bernard de valider un cap et une stratégie, elle a tenu à exprimer ses premières impressions. Selon elle, d’échange en échange, une constante s’est dégagée : « l’attachement à l’établissement et l’investissement quotidien de chaque professionnel pour accueillir, soigner et prendre soin des patients ».

Le nouveau directeur a également exprimé sa vision pour le CHPO, et plus largement pour le GHND, qui s’articule autour de 2 notions : connexion et équilibre.

« Connecting people »… and territories

Comme l’a rappelé Laurence Bernard, la connexion, voire l’hyperconnexion, n’est pas le privilège des réseaux sociaux ou des opérateurs de télécommunications, c’est aussi l’ADN de l’hôpital, « premier réseau social » :

  • par les soins prodigués au quotidien, le personnel renforce le lien social
  • par son engagement qui relie les personnes et les territoires avec la ville, les aidants, les familles, les services à domicile
  • par la mise en œuvre de 150 métiers connectés au service du patient.

Le CHPO, en sa qualité d’établissement support du GHND, a un rôle essentiel dans la co-construction du territoire avec ses partenaires, pour consolider une offre adaptée au bassin de population, dans le respect des identités propres à chaque établissement.

« Travailler en réseau territorial est aujourd’hui la seule réponse aux défis actuels d’attractivité médicale, d’accès et d’équité aux soins de qualité dans un contexte budgétaire que l’on sait contraint. » Laurence Bernard juge essentiel le maillage avec l’ensemble des partenaires du territoire : industrie, recherche, CHU, médecine de ville, soins à domicile…

Elle a salué les innovations qui « permettent de regarder aujourd’hui avec sérénité ce qui hier encore était inenvisageable » : télémédecine, intelligence artificielle, objets connectés… A ce titre, le Dr Mireille Voutier a rappelé la création en juillet 2018 d’une cellule innovation, qui a pu dès octobre accueillir dans l’hôpital un événement à forte notoriété, co-organisé avec la sart-up Cap’Tronic et la CCI Nord-Isère.

En interne, Laurence Bernard s’attachera à travailler « à une gouvernance encore plus connectée », qui permette à chacun d’être acteur de l’établissement, par l’apport d’idées et de créativité, en dépassant le cadre d’un directoire et des pôles. Le Dr Mireille Voutier a souligné « l’amélioration de la transparence du schéma décisionnel institutionnel et le développement d’un système managérial plus participatif, conformément à la charte de gouvernance médicale ».

L’équilibre

La médecine de demain sera plus centrée sur les filières et les parcours que sur les séjours. Dans un GHND composé d’établissements complémentaires, la direction et les présidents de CME partagent la conviction que cet équilibre est à conserver, en donnant à chaque site un rôle particulier au sein de cet ensemble. Le Dr Mireille Voutier s’est réjouie de l’ « amélioration de la vision territoriale de nos organisations locales » du fait d’un collège médical très participatif.

Laurence Bernard a constaté la rapidité de croissance du CHPO, liée à celle de son territoire. Le passage d’un hôpital où tout était à portée de main et de voix à une institution de grande taille nécessite une forte adaptation des processus et la définition de règles collectives, « seules à même de garantir un bon fonctionnement de l’ensemble », tout en gardant « ce qui fait notre richesse : l’humain, l’agilité, la créativité ».

La députée Marjolaine Meynier-Millefert a affirmé partager la vision de Laurence Bernard, qui démontre selon elle une capacité d’adaptation à une « mutation profonde du monde de la santé ». dans laquelle « les intelligences doivent venir du territoire ».

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles récents

Faites connaissance avec Soleil de Clown

Soleil de Clown est une association qui organise des interventions de clowns auprès des enfants hospitalisés.Les clowns interviennent en duo chaque lundi et jeudi après-midi dans le service de pédiatrie du CHPO, en rendant des visites individuelles aux enfants. « Ces...

lire plus

Le GHND a accueilli la collégiale des urgences du Grand Lyon

Le 19 mars 2019, l’ensemble des chefs de services et cadres des urgences d’un périmètre Grand Lyon très élargi s’est réuni au CHPO.A intervalles réguliers, l’ensemble des chefs de services et cadres des urgences des hôpitaux de la Croix Rousse, Lyon Sud, HEH,...

lire plus

Vers un nouveau CMP à Villefontaine

En septembre 2019, les personnels des CMPEA (Centres Médico-Psychologiques pour Enfants et Adolescents) de L’Isle d’Abeau, La Verpillère et Villefontaine regrouperont leurs compétences au sein de nouveaux locaux communs sur Villefontaine.En septembre 2019, les...

lire plus

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS

Share This