04 février 2022

La prise en charge des cancers au CHPO

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le cancer le 4 février 2022, le CHPO réaffirme son engagement et vous informe sur son offre de soins en cancérologie.

Le Centre Hospitalier Pierre Oudot de Bourgoin-Jallieu prend en charge les cancers digestifs, thyroïdiens, urologiques, hématologiques et gynécologiques.

La prise en charge médico-chirurgicale comprend les consultations, l’imagerie (scanner, IRM, radiologie, échographie), la chirurgie (au bloc opératoire du CHPO ou dans les locaux de nos partenaires les Hospices Civils de Lyon – HCL – et le Centre Léon Bérard – CLB), la chimiothérapie.

Les traitements de chaque patient sont discutés en réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP), en présence des différents spécialistes.

Annonce et coordination
Après la décision officielle de la prise en charge, le dispositif d’annonce a la délicate mission d’assurer des consultations paramédicales pour permettre au patient d’intégrer la maladie dans son quotidien.
Depuis 2020, pour accompagner des patients toujours plus nombreux à recourir à une chimiothérapie orale, une infirmière de coordination en cancérologie a pour mission d’assurer la prise en charge et le suivi de ces patients et de faciliter le lien ville-hôpital.
Cette infirmière, en collaboration avec la pharmacie hospitalière, est également actrice de l’expérimentation nationale « Article 51 » qui a débuté en octobre 2021, et pour laquelle le CHPO fait partie des 24 sites pilotes. Les anticancéreux par voie orale permettent une prise en charge moins contraignante pour les patients puisque le traitement peut être administré à domicile. Le projet propose une innovation organisationnelle et financière permettant le suivi, à distance, de ces patients, par des équipes hospitalières ainsi que par des professionnels de ville (pharmaciens d’officine essentiellement).

 

Cancers digestifs :
Un travail d’équipe entre les chirurgiens viscéraux et digestifs et les gastroentérologues du CHPO et un radiothérapeute lyonnais permet la prise en charge des cancers de l’estomac, de l’intestin grêle, du côlon, du pancréas, de l’anus et du foie, qu’ils soient primitifs ou métastatiques.
Les chirurgiens viscéraux et digestifs travaillent également avec le service d’endocrinologie pour le traitement du cancer de la thyroïde.
Le CHPO effectue une prise en charge médico-chirurgicale sur place, à l’exception de la radiothérapie qui est administrée à l’hôpital Mermoz de Lyon.

 

Cancers thyroïdiens :
Les chirurgiens viscéraux du CHPO travaillent en collaboration avec les endocrinologues de l’hôpital pour le traitement du cancer de la thyroïde. Les patients sont opérés au bloc opératoire du CHPO.
S’ils doivent bénéficier secondairement d’un traitement par iode radioactif, ils sont adressés au centre de médecine nucléaire de Bron (hôpital neuro-cardio), où a également lieu la RCP.
Le service endocrinologie assure le suivi des patients.

 

Cancers urologiques :
Les chirurgiens urologues du CHPO opèrent les cancers de la prostate, de la vessie, du rein et du testicule aux HCL, majoritairement par chirurgie robot-assistée « Da Vinci ». La radiothérapie peut alors être effectuée soit aux HCL, soit au CLB.
Quant aux traitements systémiques, un médecin détaché du CLB est présent 2 fois/semaine au CHPO pour administrer chimiothérapie, immunothérapie et/ou hormonothérapie, à l’hôpital de Bourgoin.
Lorsqu’un patient peut être éligible à un essai thérapeutique avec l’utilisation de molécules innovantes, il est alors adressé, s’il le souhaite, vers ces mêmes centres partenaires.

 

Cancers hématologiques :
Les hématologues du CHPO peuvent prendre en charge l’ensemble des pathologies hématologiques, à l’exception de la leucémie aigüe du sujet jeune :
– hémopathies lymphoïdes : lymphomes, myélomes, leucémie lymphoïde chronique (hors autogreffe de moelle osseuse)
– hémopathies myéloïdes : syndromes myéloprolifératifs (maladie de Vaquez, thrombocytémie essentielle, leucémie myéloïde et myélomonocytaire chronique, myélofibrose), syndromes myélodysplasiques, leucémies aigües du sujet âgé.

L’organisation de l’hôpital permet de prendre en charge sur place et en proximité, grâce à :
– un service de consultation pour les bilans, la surveillance des maladies chroniques et le suivi ambulatoire des patients traités par chimiothérapie orale
– une unité de jour et de semaine pour les chimiothérapies, les transfusions…
– un service d’hospitalisation conventionnelle de médecine interne pour la prise en charge des complications infectieuses, de la douleur et des autres symptômes liés à la maladie et les soins palliatifs.
Un partenariat est en place avec le centre hospitalier Lyon Sud et le CLB, où les dossiers des patients sont présentés en RCP.

 

Cancers gynécologiques :
Deux gynécologues du CHPO sont spécialisés dans la chirurgie cancérologique du sein, de l’endomètre, des ovaires et du col de l’utérus, qui est réalisée aux HCL ou au CLB. Les consultations et la chimiothérapie sont effectuées au CHPO, ainsi que l’imagerie médicale, à l’exception de la mammographie qui a lieu à la clinique Saint-Vincent-de-Paul, au cabinet libéral du centre de Bourgoin-Jallieu, au CLB ou aux HCL.
L’indication d’examens plus spécialisées tels que les scintigraphies osseuses ou PET scanners nécessitent un service de médecine nucléaire présent à Lyon uniquement.
La radiothérapie peut se faire sur Lyon (CLB, HCL).
L’ensemble des autres traitements (hormonothérapie, chimiothérapie, immunothérapie) peut être fait sur le CHPO par l’intermédiaire d’un oncologue médical détaché du Centre Léon Bérard, présent 2 jours/semaine à l’hôpital de Bourgoin.

 

Oncogériatrie
Le service de gériatrie du CHPO comprend des gériatres avec un DIU d’oncogériatrie. Cette discipline vise à garantir à tout patient âgé de plus de 75 ans atteint de cancer un traitement adapté et préservant sa qualité de vie grâce à une évaluation gériatrique et oncologique pluridisciplinaire (autonomie, bilan neurocognitif, état clinique etc..). En effet, certains traitements, même s’ils ralentissent le développement du cancer, ont des effets secondaires qui peuvent être difficilement supportés par une personne plus âgée et fragile.
Un avis oncogériatrique peut être sollicité par une RCP (Réunion de Concertation Pluridisciplinaire) ou une équipe médicale.

 

Soins palliatifs
L’EMASP (Equipe mobile d’accompagnement et de soins palliatifs) est une équipe pluridisciplinaire composée de médecins, infirmières, psychologue, qui accompagne les patients présentant une maladie grave évolutive ou terminale et leurs proches.
Elle intervient en collaboration avec les équipes référentes dans la prise en charge des symptômes difficiles tels que la douleur, les troubles digestifs et respiratoires, ou toute autre source d’inconfort pour le patient. Elle prend en compte la personne dans sa globalité physique, psychique, sociale et spirituelle.
L’objectif est d’améliorer la qualité de vie. Les traitements médicamenteux sont associés, selon les cas, à des soins de confort (toucher détente, nursing en compagnonnage), de l’hypnose, de l’aromathérapie.
L’EMASP participe à la réflexion éthique concernant les questions telles que les directives anticipées, les limitations de traitement, les demandes de sédation, au cours de réunions pluridisciplinaires. Elle évalue le projet de vie, et recherche le lieu de fin de vie le plus adapté pour le patient, qu’il soit à l’hôpital, dans les lits identifiés de soins palliatifs, dans un autre établissement, ou à domicile, toujours en lien avec les équipes.

 

Soins de support
Les patients atteints de cancer hospitalisés dans l’unité de jour du CHPO bénéficient de soins de support grâce aux interventions d’une diététicienne, d’assistantes sociales et de kinésithérapeutes.
Grâce à des financements associatifs et l’intervention de bénévoles, d’autres soins tels que la socio-esthétique, la sophrologie, la réflexologie, la gym douce permettent de créer une parenthèse d’évasion dans un lourd quotidien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles récents

Covid-19 : le point au 15 avril 2022

Covid-19 : le point au 15 avril 2022

Recrudescence des cas de Covid-19, grippe, gastro-entérite… Le service des urgences du Centre Hospitalier Pierre Oudot de Bourgoin-Jallieu (CHPO) fait face à une très forte augmentation des passages et un allongement des temps d’attente.Le GHND connaît une accalmie...

lire plus

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS

Share This