15 novembre 2021

Le CHPO renouvelle son scanner

Dans le cadre du renouvellement règlementaire de son matériel d’imagerie, le Centre Hospitalier Pierre Oudot de Bourgoin-Jallieu (CHPO) vient de s’équiper d’un scanner nouvelle génération, mis en fonction le 15 novembre 2021. Le choix du modèle, un Somatom X.cite du constructeur allemand Siemens Healthineers jusqu’à aujourd’hui installé uniquement en région parisienne, a été fait selon des critères de confort du patient, d’optimisation de la dose de rayons X et d’ergonomie pour les manipulateurs en radiologie.

L’échange entre l’ancien et le nouveau scanner a pu se faire en assurant la continuité des soins grâce à un local disponible qui a été utilisé pour les travaux d’installation.

 

Plus de confort
Pour diminuer le stress et l’anxiété liés à l’examen, le scanner dispose du plus large tunnel existant sur le marché (82 cm). Son installation a été couplée à un travail sur l’ambiance de la salle, avec l’aménagement d’un ciel bleu virtuel au plafond.

 

Moins de rayons X
Rendre l’examen de scanner le moins irradiant possible est également l’un des objectifs principaux. A cette fin, le tube est doté d’une technologie qui permet une diminution des produits de contraste injectés et des rayons X, notamment en réalisant des examens à bas kilo-voltages. Il intègre également de nombreux dispositifs dotés d’intelligence artificielle, comme une caméra à infrarouges qui permet de positionner automatiquement la région anatomique que l’on veut explorer au centre de l’appareil, permettant un gain de temps et une optimisation de la dosimétrie.

 

Plus de proximité
L’ergonomie a été totalement repensée afin de permettre au manipulateur en radiologie de passer plus de temps aux côtés de son patient. Ainsi, une interface sur tablettes mobiles donne une plus grande liberté, détache l’opérateur de sa console en lui permettant par exemple de programmer l’examen en restant à proximité du patient.

 

Une activité en constante augmentation
En 2020, le CHPO a réalisé 14 531 examens de scanner, soit une augmentation de 4,61 % par rapport à l’année précédente. La part la plus importante est liée à l’activité des urgences, le reste se partageant entre les hospitalisations et les consultations externes.

« Le scanner a pris une place importante, voire même centrale, dans la prise en charge des patients atteints ou suspects à la Covid-19, pour poser ou affiner un diagnostic et identifier les cas graves. »
Mireille Estella, cadre du service imagerie médicale

Pour permettre de prendre en charge les patients toujours plus nombreux à recourir au scanner, le CHPO a déposé une demande d’autorisation d’exploitation d’un second appareil, actuellement en attente de validation par l’ARS.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles récents

[Du 1er au 14/12/21] Marché de Noël des associations

[Du 1er au 14/12/21] Marché de Noël des associations

Durant la première quinzaine de décembre 2021, un marché de Noël se tiendra dans le hall d'accueil du CHPO au profit de 3 associations : Téléthon (1, 2 et 3 décembre), Espoir Isère contre le cancer (9 décembre), l'AFAR (14 décembre).TELETHONMercredi 1er décembre de...

lire plus

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS

Share This