Groupement hospitalier nord-dauphiné i urgences
15

23 octobre 2018

Faites connaissance avec la Maison de Naissance PHAM

C’est le 1er juin 2016 que la maison de naissance PHAM a ouvert ses portes dans des locaux attenants au CHPO, tout en restant distincts de la maternité.

Une maison de naissance, c’est quoi ?

Structure autonome, une maison de naissance est gérée par des sages-femmes libérales sous forme d’association. Ces dernières assurent le suivi et l’accouchement des futures mamans dans le respect de la physiologie. Il n’y a ni médecin, ni péridurale, ni médicalisation systématique. En phase d’expérimentation pendant 5 ans, 9 maisons de naissances ont été autorisées en France et 8 sont en fonctionnement actuellement.

Qui accouche à la maison de naissance PHAM ?

Toutes les femmes enceintes voulant accoucher « comme à la maison », sans faire abstraction de la sécurité d’une maternité et de la présence des professionnels, peuvent demander à accoucher dans la maison de naissance PHAM. La seule condition pour accéder à ce nouveau dispositif est que la future maman soit en bonne santé, que sa grossesse se déroule sans complication. Une maison de naissance est donc, pour certaines femmes, une alternative à mi-chemin entre l’accouchement en maternité et l’accouchement à la maison.

Ces nouvelles structures permettent une liberté dans l’accouchement, tout en bénéficiant, en cas de changement d’avis ou de complications, des services du CHPO (maternité, bloc obstétrical et néonatalogie).

Aujourd’hui, de plus en plus de femmes font le choix d’accoucher le plus « naturellement » possible.

Quel est le fonctionnement de PHAM ?

Une équipe de 8 sages-femmes libérales assurent le fonctionnement de la structure. L’inscription doit se faire avant la 28e semaine d’aménorrhée (6e mois de grossesse) en prenant contact avec l’une des sages-femmes qui suivra, seule ou en binôme , la famille tout au long de la grossesse, de l’accouchement et des suites de couches.

Lors de la 1ère consultation, les sages-femmes valident la demande de la patiente selon les recommandations d’éligibilités fixées par l’HAS (Haute Autorité de Santé).

A la moindre complication constatée, la demande est refusée. Un gynécologue du CHPO peut également être consulté pour donner un avis et aider à prendre la bonne décision pour la sécurité de la femme et de son futur enfant. La prise en charge est discutée entre les obstétriciens et les sages-femmes de la maison de naissance. Le CHPO prend le relais pour toutes complications, changement d’avis ou réorientation.  Ces  situations peuvent arriver en cours de suivi ou d’accouchement. Certaines sages-femmes de l’association PHAM ont donc signé une convention avec l’hôpital qui leur permet un accès au plateau technique de l’hôpital. La future maman peut ainsi garder la même sage-femme du début à la fin de sa grossesse.

Quels sont les équipements de la structure ?

PHAM bénéficie de tout le confort pour les futurs parents. Une salle entière est dédiée à l’accouchement. Une pièce est dédiée principalement aux consultations mais peut se transformer en salle d’accouchement dans le cas où deux mamans accouchent en même temps. Enfin, une pièce de vie est à disposition pouvant elle aussi accueillir un accouchement dans le cas où trois accouchements en simultané seraient à prévoir.

Les futures mamans peuvent accoucher librement en baignoire, sur le lits ou sur des tapis, à l’aide d’un tabouret d’accouchement, dans la position de leur choix. De la musique, des lumières tamisées, deux salles de douches, des suspensions ou encore des ballons de maternité sont mis à disposition des futures mamans. Les sages-femmes laissent une autonomie aux futurs parents lors de l’accouchement. Toutefois, elles peuvent intervenir pour guider et/ou conseiller la position la mieux adaptée. Les sages-femmes n’interviennent qu’en cas de nécessité et pour les soins médicaux (premier soin du nouveau-né). Elles disposent de tout le matériel nécessaire à la prise en charge en charge d’une urgence.

Quelques chiffres…

En 2 ans, PHAM a accueilli 116 naissances, dont 2 en même temps à 5 reprises.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles récents

Bonne année 2019 !

D'une seule et même voix, les quatre établissements du Groupement Hospitalier Nord-Dauphiné vous souhaitent une très bonne année 2019!FacebookLinkedInYoutubeInstagramArticles récents

lire plus

Faites connaissance avec CAMI sport & cancer

Depuis septembre 2017, le Centre Hospitalier Pierre Oudot soutient le projet de l’association CAMI Sport et Cancer en orientant les patients vers ses programmes thérapeutiques. Association à but non lucratif, CAMI Sport et Cancer développe et...

lire plus

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS

Share This