17 mai 2019

Pédopsychiatrie : Le théâtre, pour mettre en mots les émotions

Parce qu’exprimer ses émotions n’est pas toujours aisé pour des adolescents en souffrance psychique, l’unité de pédopsychiatrie a mis en place une médiation thérapeutique collective autour du théâtre, avec l’aide d’une bénévole de la Bibliothèque associative du CHPO.

A l’origine, un groupe de parole mis en place en 2014, qui, peinant à favoriser l’échange entre patients, a été revu un an plus tard par le psychologue Romain Defaye pour devenir le « groupe semblant ». En mettant en scène des situations, cette médiation permet aux patients de s’exprimer avec le corps, le regard, la parole, en jouant, en improvisant.

En 2018, le groupe a connu un nouveau développement par l’intégration de Simone Monnet, bénévole à la Bibliothèque associative du CHPO et professeur de lettres et théâtre retraitée. En proposant des exercices en lien avec le théâtre, celle-ci a permis de diversifier les mises en scène et de recentrer les missions des professionnels de santé sur l’observation des patients.

Simone Monnet ne perçoit aucune différence entre ces adolescents et ceux qu’elle rencontrait au lycée : « ils acceptent plutôt volontiers de pratiquer les exercices proposés et prennent plaisir à jouer. Les voir sourire est une satisfaction. » Gaëlle Vergnaud, psychomotricienne, ajoute que depuis la mise en place de ces nouvelles séances, les adolescents sont plus « animés », et l’ambiance plus légère.

Le déroulement d’une séance :

Avant chaque médiation, Simone Monnet soumet à l’approbation de Romain Defaye et Gaëlle Vergnaud les différents exercices qu’elle propose.

Tous en cercle, la séance débute par la présentation de chaque membre du groupe, intervenants et patients, et des explications concernant les exercices et leur but.

La psychomotricienne assure l’échauffement corporel de tous.

Puis l’intervenante propose des exercices variés, seul et en groupe : occuper l’espace, prendre en compte le groupe, écouter l’autre, travailler la voix et le rythme, ressentir des émotions, des sensations, jouer des saynètes et improvisations à partir d’un thème ou d’un texte.

Après chaque exercice, un moment de pause permet à chacun d’exprimer ce qu’il a vécu et ressenti, ses difficultés…

La séance se termine par le groupe reconstitué en cercle pour se dire au revoir et à la semaine suivante. Puis les intervenants échangent sur le déroulement de celle-ci.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles récents

Lumière sur l’équipe de nuit !

À l'hôpital, les équipes se relaient jour et nuit pour veiller en permanence sur les personnes accueillies. De 19h00 à 7h00, c’est l’équipe de nuit qui prend soin des patients... Zoom sur ces 60 soignants sans lesquels la permanence des soins ne serait pas possible !À...

lire plus

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS

Share This