30 juillet 2019

Un jardin « Fleury » qui invite à la sérénité

Le Jardin Fleury est un projet de médiation thérapeutique qui vient de voir le jour en pédopsychiatrie, grâce au travail conjoint de différents services. Un nom survenu comme une évidence pour rendre hommage à celui qui en était à l’origine

Le Jardin Fleury est un projet de médiation thérapeutique qui vient de voir le jour en pédopsychiatrie, grâce au travail conjoint de différents services. Un nom survenu comme une évidence pour rendre hommage à celui qui en était à l’origine.

En 2018, le Dr Régis Fleury, responsable du secteur de pédopsychiatrie du Nord-Isère, a lancé un projet d’hortithérapie, sous la forme d’un jardin thérapeutique alliant sa passion pour les espaces verts et sa farouche volonté d’ouverture au monde extérieur de ses jeunes patients.

Au lendemain du décès de leur chef de service, l’équipe de pédopsychiatrie a décidé de lui rendre un bel hommage en concrétisant ce projet qui lui tenait tant à cœur, et en le nommant « Jardin Fleury », une appellation proposée tout naturellement par les soignants.

Grâce à la mobilisation d’un ensemble d’acteurs (soignants, services technique et économique, magasin Botanic), des carrés potagers et un espace convivial ont rapidement pu être mis en place à proximité du city-park du CHPO. Les petits patients, de leur côté, ont participé activement à la construction d’un panneau de signalétique, « une façon de les accompagner dans le deuil » selon Lydie Chabert, cadre de pédopsychiatrie.

Les objectifs attendus de cette médiation thérapeutique sont nombreux :

  • „ activité physique
  • diminution de l’anxiété : relaxation par invitation à la méditation
  • confiance en soi et respect de soi
  • cohésion sociale : travail coopératif
  • stimulation des 5 sens.

D’autres développements et aménagements sont attendus, tels qu’un composteur et un hôtel à insectes.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Articles récents

La nouvelle IRM du CHPO offre confort et sérénité au patient

La nouvelle IRM du CHPO offre confort et sérénité au patient

Le CHPO, qui possède les deux seules machines à imagerie par résonance magnétique (IRM) du Nord-Isère, vient de renouveler la plus ancienne, qui datait de 2014. Un investissement d’un montant de 920 000 € qui privilégie le confort du patient, sans oublier la...

lire plus
Pass sanitaire obligatoire : le GHND s’organise

Pass sanitaire obligatoire : le GHND s’organise

Dans un contexte de début de 4ème vague de Covid-19 liée au variant delta et d’augmentation des hospitalisations, la loi relative à la gestion de la crise sanitaire a été publiée ce vendredi 6 août 2021. En conformité avec celle-ci, hors urgences et situations...

lire plus

UNE QUESTION ?

CONTACTEZ-NOUS

Share This